Schéma mur ossature bois : tout savoir

Avant de construire une maison désormais, vous devez faire attention aux matériaux utilisés et à leur qualité. En effet, ils devront correspondre aux normes en vigueur et garantir la résistance du logement. Par contre, si vous recherchez un type construction qui respecte l’environnement, assure la solidité et offre un certain charme, vous devez opter pour l’ossature bois. Il constitue un mode de construction utilisé de plus en plus par les particuliers. En plus de tous les avantages qu’ils possèdent, il reste facile à concevoir. Pour vous donner une meilleure idée, nous vous fournissons ici toutes les informations sur le schéma d’un mur ossature bois.

Technique ossature bois : les plus utilisées

Au moment de construire une maison avec un mur en ossature bois, vous disposerez du choix entre de multiples types de techniques. Elles se caractérisent par la même efficacité, mais se différencient au niveau de la réalisation. Aujourd’hui sur le marché, vous pourrez opter pour les techniques ossature bois ci-après :

  • La maison à ossature bois : elle reste la plus répandue (80 % des maisons en France). Elle permet à la construction de s’adapter à tous les types climats et à toutes les régions. Cette technique se révèle aussi facile à appliquer, en très peu de temps ;
  • La technique du poteau poutre : elle se conçoit à partir de poutres et de poteaux longs, espacés de 2,5 m à 5 m environ. Elle se caractérise par sa liberté architecturale et la possibilité d’intégrer des baies vitrées. Son seul point faible reste son coût un peu élevé ;
  • La maison en bois massif empilé : avec cette technique, vous pouvez obtenir une maison avec un aspect rustique ou traditionnel (comme les chalets de montagne). Elle se compose de pièces de bois, et offre une bonne isolation ainsi qu’une parfaite étanchéité ;
  • La construction en madriers : plus moderne, cette technique présente encore plus de facilité. En effet, les particuliers peuvent construire la maison eux-mêmes, en montant chaque pièce comme un puzzle. Elle comprend logiquement des madriers usinés et livrés sur place. Elle garantit une isolation supplémentaire ;
  • La construction en panneaux massifs : peu répandue en France, elle permet de disposer de murs en une seule pièce, avec des ouvertures prédéfinies. Avec une grue, vous mettrez ensuite chaque tenant. Cette technique permet de finir sa maison en quelques jours, mais avec un important coût (au minimum 1 900 € le m²).

Épaisseur mur ossature bois

Comme expliqué plus haut, un mur à ossature bois permet d’obtenir une construction qui s’adapte à toutes les conditions. De même, il se distingue par sa compatibilité avec divers types d’habitations. Toutefois, un mur à ossature bois offre un avantage encore plus important : l’épaisseur des panneaux. En effet, pour vos projets d’autoconstructions, vous bénéficierez d’un mur épais et résistant. Le plus souvent, l’épaisseur atteint 200 mm.

Avec l’épaisseur du mur à ossature bois, vous disposerez aussi d’une surface habitable beaucoup plus grande, ce qui n’est pas le cas d’une habitation conçue avec du béton. Et surtout, cette épaisseur n’altère en rien la solidité et la résistance de la construction. Ceci justifie d’ailleurs l’engouement des particuliers pour cette solution. Avec un mur en ossature bois, vous monterez votre nouvelle maison en quelques jours.

Principe construction ossature bois

Dans une construction avec une ossature bois, le principal élément demeure les montants en bois qui compose la structure. De même, le reste de l’habitation comprend essentiellement du matériau en bois, choisi avec soin. Retenez également que ce type de construction se base sur des panneaux avec une dimension de 145 mm sur 45 mm.

Au moment de monter une maison en ossature en bois, l’isolation thermique demeure aussi primordiale. Celle-ci s’obtient avec des isolants dotés d’une épaisseur de 14 cm, positionnés dans l’épaisseur même de la structure en bois. De plus, le professionnel en charge du chantier veille à maintenir un vide d’air entre deux murs en bois, afin d’améliorer l’isolation.

La construction avec une ossature bois représente une évolution moderne de la maison à colombage. De cette manière, elle se base sur un squelette constitué de membrures de bois, avec des murs composés aussi de panneaux en bois. Par ailleurs, à l’opposé des autres matériaux de construction classiques (briques, blocs béton), le bois offre une certaine diversité, et de multiples systèmes constructifs. Et surtout, tous les matériaux entrant dans la construction en ossature bois sont préfabriqués en usine.

Assemblage d’un angle mur ossature bois

Lorsque tous les éléments et matériaux sont disponibles, il s’agira maintenant de monter la construction. Ceci se déroule étape par étape, en suivant des règles strictes, pour garantir un mur solide et conforme aux dimensions attendues. Pour en avoir une meilleure idée, voici comment assembler l’angle d’un mur ossature bois :

  • Le marquage des lisses basses et hautes (sablières) : ceci permet de maintenir la verticalité des montants entre la lisse basse et la lisse haute ;
  • La fixation des montants : vous devez d’abord séparer la lisse basse et la sablière, puis utiliser le clouage pour fixer les montants ;
  • L’assemblage à rainure : elle demeure indispensable pour les surfaces supérieures à 20 m². Elle favorise une liaison perpendiculaire et un bon positionnement des montants ;
  • La mise en place des ouvertures : vous devez prévoir une coupe du linteau afin d’intégrer une porte ou une fenêtre. Prenez le soin de vérifier l’alignement des montants nains.

Pour finir l’assemblage, vous devez des panneaux de contreventement en contreplaqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.